Publié le

Angoisse de la séparation : quelles sont les solutions ?

L’angoisse dе la ѕéраrаtіоn se définit comme unе реur forte

L’angoisse dе la séparation se définit comme une peur forte et immaitrisable suite à une séparation avec une ou dеs personnes avec qui on est fortement attaché. Elle fait partie des étapes de développement normal chez l’enfant, mais peut avoir des effets néfastes sur lui jusqu’à son âge adulte. Certains gestes et actions permettent de réduire ou d’éviter ses impacts.

Les  symptômes de l’angoisse de séparation

Les symptômes de l’angoisse de séparation se manifestent en général au moment de quitter les personnes auxquelles l’enfant est attachée ou en anticipation dе cette séparation. Il souffre d’une détresse excessive еt récurrente, d’une peur à l’idée de perdre ces personnes (mort, maladies, etc.), d’être seul, de ne pas revoir sitôt la maison et de dormir seul. Ces émotions créent chez l’angoissé des palpitations et accélérations du rythme cardiaque, des maux de tête, de nausées et vomissements, une profonde tristesse, de l’apathie, etc.

Solutions pour réduire l’anxiété chez votre enfant

Pour réduire l’angoisse de votre enfant, soyez présent au moment de la séparation pour éviter qu’il ne se sente délaissé ou abandonné quand il quittera la maison ou quand vous partirez. Dites au revoir à votre progéniture quand devez le quitter et ne partez pas en voyage en son absence ou pendant son sommeil. Expliquez-lui les raisons de votre départ même s’il ne semble pas disposé à vous écouter et rassurez-le qu’on s’occupera bien de lui en votre absence.

Une autre solution pour atténuer l’angoisse de séparation chez votre petit est de l’accoutumer à côtoyer du monde, sans insister à le voir dans les bras d’une autre personne s’il résiste. Rassurez-le s’il se blottit contre vous parmi des étrangers. Vous pourriez par exemple jouer au coucou avec lui en dissimulant votre visage dans un drap pour qu’il réalise que vous êtes là quand même il ne vous voit pas. N’hésitez pas à lui offrir un jouet qui peut être une source de réconfort dans ses moments de fortes émotions pendant la séparation. Amenez-le à être indépendant et à bien se sentir quand il sera seul, notamment en le mettant près de vous avec ses jouets pendant que vous vous occupez à autre chose. Cela va développer une certaine confiance en lui en ayant en pensée que vous n’êtes jamais loin.

Angoisse de séparation à l’âge d’entrée à la garderie

À l’âge d’entrée à la garderie, votre enfant doit être habitué de manière progressive à votre absence. Pour ce faire, faites un tour dans les lieux pour le découvrir, pour connaître et échanger avec le personnel de la garderie. Cela permettra à votre enfant de ne pas être dépaysé lorsque vous l’y amènerez pour la première fois. Avant d’y laisser votre petit, prenez le temps de le rassurer sans trop rester avec lui sinon il acceptera difficilement que vous le quittiez plutôt les autres fois. Il est préférable de passer du temps avec lui sur les lieux à votre retour. Vous pouvez également réduire progressivement le temps passé en sa compagnie avant de le quitter. Restez notamment une heure au début, puis passez après à 45 mn, 30 min, jusqu’à ce qu’il s’habitue totalement au nouveau cadre et prenne plaisir à y demeurer sans vous réclamer.

Cas des parents séparés

Pour les parents séparés qui partagent la garde de leur enfant, la période d’angoisse de séparation peut être gérée en suivant ces recommandations :

  • appliquer les mêmes heures de repas, du bain ou du coucher pour leur enfant
  • à la garderie, respectez les mêmes heures d’arrivée et de départ
  • faites qu’il ait sur lui sa couverture, son toutou ou son jouet préféré dans les deux endroits
  • mettez une photo des deux parents dans sa chambre