Publié le

Le microbiote : pourquoi et comment en prendre soin ?

Un microbiote est l’ensemble des micro-organismes qui évoluent dans un endroit spécifique de l’organisme comme la peau, la bouche, les poumons, le vagin, etc. Les micro-organismes sont les bactéries, virus, parasites et champignons non pathogènes. Le microbiote intestinal situé dans l’intestin grêle et le côlon est le plus important du corps humain. Il est essentiel pour la digestion, la physiologie humaine et joue un rôle capital dans le système de défense immunitaire à travers l’intestin grêle qui produit une grande part des anticorps, influant ainsi sur votre santé et votre bien-être.

Pourquoi prendre soin du microbiote ?

Le microbiote, hormis son rôle joué dans la digestion, contribue au bon fonctionnement de l’organisme et assure un système immunitaire efficace. Un équilibre entre ses différentes composantes est nécessaire pour préserver la santé. Une alimentation déséquilibrée, un changement de régime alimentaire, une infection, l’inactivité ou une baisse de l’activité physique, la prise de certains médicaments ou le vieillissement peuvent provoquer une dysbiose, c’est-à-dire un déséquilibre ou un appauvrissement de l’écosystème intestinal, source de nombreux malaises et maladies.

La diminution ou la hausse des micro-organismes dans l’intestin grêle ou le gros intestin a un rapport avec le diabète, l’obésité, les maladies gastro-intestinales et neurologiques. Une flore intestinale équilibrée et bien entretenue est bénéfique pour tout l’organisme. Elle régule au mieux l’appétit, les humeurs et émotions, réduit les allergies respiratoires et la dermatite atopique, contribue à la protection du foie et contre les maladies cancéreuses. Au contraire, si elle est malmenée, cela peut engendrer des difficultés de perte de poids, une inflammation chronique, un mal-être psychique, une appétence pour le sucre ainsi qu’une fatigue permanente.

Comment prendre soin de son microbiote intestinal ?

L’alimentation et certains comportements déséquilibrent souvent la flore intestinale. Quelques gestes peuvent préserver cet écosystème.

Faites une cure de probiotiques

Les probiotiques regroupent les micro-organismes utiles de la flore intestinale. Vous pouvez augmenter leur nombre en consommant certains aliments comme les yaourts, les laits fermentés et les fromages fermentés non pasteurisés, la choucroute crue, le pain au levain qui en contiennent à l’état naturel. On les retrouve aussi dans les compléments alimentaires.

Consommez des fibres

Les fibres solubles ou insolubles contribuent au bon fonctionnement intestinal. Les fruits, les légumes, les légumineuses et les céréales complètes en contiennent une forte teneur.

Modérez la consommation de viande rouge et de graisses animales

Une grande consommation de viande rouge peut fragiliser la flore intestinale. Cet aliment est en effet difficile à digérer et serait un facteur du cancer du côlon. Il faut privilégier plutôt les viandes blanches, plus digestibles.

Évitez les prises de médicaments non nécessaires

Les mauvaises et les bonnes bactéries sont détruites par les médicaments, ce qui déséquilibre le microbiote. Ce phénomène peut également accroitre la résistance des mauvaises bactéries.

Pratiquez une activité physique

La pratique d’une activité est bénéfique pour le corps, car elle permet d’oxygéner les tissus et d’assurer un bon fonctionnement des organes, notamment le système intestinal.

Évitez de manger des légumes trop fibreux pour ceux qui ont des problèmes digestifs

Si vous avez des problèmes de digestion, il est préférable d’écarter de votre alimentation quotidienne certains légumes fibreux tels que le brocoli, l’artichaut, le haricot ou le chou.

Utilisez du charbon végétal

Le charbon végétal activé aspire les substances nocives du tube digestif et passe dans les selles avec les éléments captés. On le trouve en pharmacie sous forme de gélules.